GLOTE

dis­posi­tif per­for­matif conçu avec Liana Luna et Juruna Mallon pour l’événement cri d’amour pour le brésil” à mains d’oeuvre

Le phénomène d’émergence de l’extrême droite brésili­enne, vic­to­rieuse lors des dernières élec­tions, peut être analysé sous ses aspects formels et esthé­tiques. La guerre” des fakes news et les dis­cours — émail­lés de propos racistes, homo­phobes et misog­y­nes — proférés par des représen­tants de ce groupe, font partie d’une stratégie cul­turelle et sémi­o­tique de dis­pute du pou­voir. Les résul­tats posi­tifs obtenus par l’extrême droite lors des dernières élec­tions tien­nent en partie à ces straté­gies. Plus fon­da­men­tale­ment, ces images et dits relèvent une manière spé­ci­fique de penser et de sentir.

À tra­vers un dis­posi­tif sonore/​visuel et per­for­matif, nous nous pro­posons de décrypter quelques aspects formels car­ac­téris­tiques des actions cul­turelles et sémi­o­tiques employées par l’extrême droite lors de trois épisodes récents: les man­i­fes­ta­tions de juin 2013, le proces­sus de des­ti­tu­tion de la prési­dente Dilma Rouss­eff en 2016 et les élec­tions prési­den­tielles de 2018. Nous par­tons des images et des dis­cours véhiculés par cet ensem­ble poli­tique pour créer, à partir de cette matière, une sorte de mur­mure déformé, une cacoph­o­nie mon­strueuse à laque­lle le public sera con­vo­qué à répon­dre.

votre commentaire