TRANSFERT DE SUPPORT CURTIS PUTRALK

L’oeuvre conçue par Curtis Pul­tralk se com­pose par une struc­ture scénique proche au théâtre de mar­i­on­nettes en ayant au centre un livre cousu. L’artiste reprend le jeu de dis­tance et prox­im­ité qui tra­verse l’oeuvre de Vin­cent Pouy­desseau, mais le présente sous un autre format: si dans le cube de l’artiste l’acte de tourner les pages se fait par l’activation du mécan­isme des deux pis­to­lets à air com­primé, déclenché par le mou­ve­ment des mains, dans l’oeuvre de Curtis, le spec­ta­teur est invité à tourner les pages du livre à tra­vers des fils qui per­cent et dessi­nent sa sur­face. Le livre n’est pas directe­ment manip­u­la­ble, le toucher est inter­dit cette fois aussi, mais c’est au public de imposer le rythme de pas­sages des pages et de créer ainsi sa mise en scène — ou d’en animé à sa façon — du Ter­ri­toire de la république Géniale”, tel que l’inscription au fond de la scène (qui repren­dre le titre de l’ouvre utopique de l’artiste français Robert Fil­liou) nous sug­gère.

L’artiste a présenté le pro­to­type de son oeuvre le 20 novem­bre 2016 dans le cadre des Ren­con­tres Ce que mul­ti­mé­dia peut vouloir dire

votre commentaire