TRANSFERT DE SUPPORT ANGELO FERREIRA DE SOUSA

À la suite de la présen­ta­tion de Guil­laume, Angelo Fer­reira de Sousa a pro­posé de repren­dre, en les ren­ver­sant, les phrases sur les oiseaux qui tra­versent la per­for­mance de Daphné. Pour lui, la lib­erté des oiseaux est con­di­tion­née par leur rela­tion con­trainte avec un groupe: ils volent ensem­ble pour garan­tir leur lib­erté, c’est grâce au fait qu’ils sont tou­jours en groupe qu’ils peu­vent se défendre et aller où ils veu­lent. Au moment de sa présen­ta­tion l’artiste ne savait pas encore quelle format il allait donner à ce ques­tion­nement.

— — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — —

Cam­ou­flages:

Peut-être que le seul moyen de résis­ter aujourd’hui est une sorte de devenir-oiseau migra­teur. Mais plus qu’une défense par le mou­ve­ment col­lec­tif, qui trou­ble et effraie les pré­da­teurs, il faudrait aussi rajouter un cam­ou­flage.
Pho­togra­phie: trou­peau d’oiseaux migra­teurs vers le sud. Cam­ou­flé avec la nuance moyenne de bleu du ciel.
Son: voix humaine (merles dans la nuit)””

Angelo Fer­reira de Sousa 02 décem­bre 2017

L’artiste a présenté le projet de son oeuvre fait pour Trans­fert de sup­port (2) le 08 octo­bre 2017 dans le cadre de Matière pro­jetée

votre commentaire